Daniel Boisvert

Ph. D., Professeur, Directeur du Laboratoire départemental de recherche en communication,
et intégration sociale, Université du Québec à Trois-Rivières (Québec)

Après ses études de 1er et 2e cycles à l’Université du Québec à Trois-Rivières, Daniel Boisvert a obtenu un doctorat en sciences de l’éducation à l’Université de Montréal. Depuis 1982, il est professeur à l’Université du Québec à Trois-Rivières (Département des sciences du loisir et de la communication sociale). Il est aussi membre du Consortium national de recherche en intégration sociale et, dans ce cadre, ses travaux portent, d’une part, sur la planification des services aux personnes vivant avec des incapacités intellectuelles et, d’autre part, sur le fonctionnement des équipes d’intervention.

Depuis de nombreuses années, il travaille à titre de consultant auprès d’organismes et d’établissements du réseau de la santé et des services sociaux. Il a eu l’occasion de participer au mouvement de désinstitutionnalisation de quelques établissements, mouvement avec lequel il est devenu familier. Il a aussi mené des recherches sur l’intégration sociale des personnes déficientes intellectuelles et sur leur qualité de vie.

Le professeur Boisvert est reconnu pour son enseignement sur le plan de services. Son implication sociale l’a en outre conduit à accepter la présidence du conseil d’administration des centres jeunesse Mauricie-Bois-Francs. Il a été directeur de nombreux ouvrages dont deux en animation des groupes restreints et un portant sur le plan de services individualisé.

 

Bibliographie

Parmi les publications du professeur Boisvert, on peut mentionner :

BOISVERT, Daniel (sous la direction de). Le plan de services individualisé – Participation et animation, éd. Presses Inter Universitaires, Québec, 1995, 259 p.
Un livre qui s’adresse aux personnes qui souhaitent comprendre et participer plus efficacement à la planification des services destinés aux personnes déficientes intellectuelles, professionnels, mais aussi parents et bénévoles. Une source précieuse d’informations pour toutes les personnes intéressées par la normalisation des services et la valorisation des rôles sociaux.

BOISVERT, Daniel (sous la direction de). L’autonomie des équipes d’intervention communautaire – Modèles et pratiques, éd. Presses Universitaires du Québec, Québec, 2000, 310 p.
L’équipe de travail est une réalité dynamique en pleine évolution. Depuis plusieurs années, on lui reconnaît des qualités importantes qui favorisent la productivité et la performance des entreprises. Dans le secteur des entreprises privées le phénomène est bien connu. Mais qu’en est-il des équipes autonomes dans le secteur public et notamment dans le secteur des services aux personnes en situation de vulnérabilité sociale ? C’est à cette question que L’autonomie des équipes d’intervention communautaire tente d’apporter un éclairage, dans un contexte soulignant la place que peuvent y prendre la supervision, la gestion de conflits, la communication et divers autres aspects de la dynamique du groupe.

BOISVERT, Daniel et LAURIN, Paul. L’évaluation collaborative du rendement, en collaboration avec Hippolyte TOLLAH, éd. Presses Universitaires du Québec, Québec, 1996, 140 p.
L’évaluation du personnel au sein d’une organisation, qu’elle soit privée ou publique, est une opération des plus délicates qui exige une attention particulière. Les gestionnaires chargés de cette tâche doivent donc disposer d’outils appropriés de manière à évaluer les personnes correctement et justement. La philosophie sous-jacente à la méthodologie proposée ici est que la personne évaluée est la meilleure collaboratrice dans le processus d’évaluation, d’où le qualificatif « collaborative ».

Découvrez ses cours:
4, 5 et 6 juin 2018 | Cours nº 622

L'intelligence émotionnelle
dans le travail d'équipe

La développer — L'exercer

+ infos et inscription