664 – Autonomie et dépendance
chez les personnes fragilisées handicapées ou avançant en âge

Autonomie et dépendance
chez les personnes fragilisées
handicapées ou avançant en âge

Pour un accompagnement adapté


Depuis le début de la vie, la dépendance aux parents et l’autonomie du sujet se nouent dans un rapport complexe pour chaque personne. Grandir c’est se séparer, a-t-on coutume de dire. Fragilités et handicaps sont identifiés à partir des pertes et des deuils qui les accompagnent : deuil des proches, deuil de certains rôles sociaux, deuil de possibilités physiques, etc. Pour autant l’allongement de la vie et les soins permettent aujourd’hui d’envisager l’avancée en âge sous d’autres angles de vue. Elle devient une façon de vivre.

Nous partirons de l’idée que vieillir c’est encore métaphoriquement continuer à grandir et à se séparer, mais c’est aussi se rapprocher en regard des nouvelles vulnérabilités physiques, sociales et psychologiques qui peuvent être rencontrées.

Chaque personne étant singulière, il n’y a pas de modèle pour tous. Au contraire les rapports entre autonomie et dépendance se nouent et se renouent tout au long de la vie sous des formes nouvelles à partir de la logique et des particularités de chaque sujet.

Durant ces deux journées nous réfléchirons particulièrement aux rapports entre autonomie et dépendance au long de la vie ; nous reconnaîtrons les nouvelles vulnérabilités apparaissant durant l’avancée en âge ; nous serons attentifs à la logique personnelle de chacun, pour ouvrir des possibilités inédites et mettre en place un accompagnement adapté. Apports théoriques et liens avec la pratique professionnelles des participants alterneront ; les situations seront bienvenues.




Inscription

Si vous rencontrez un problème avec le formulaire d'inscription, écrivez un e-mail à Améthyste en mentionnant le numéro du cours auquel vous souhaitez participer.


Inscription cours
Saisissez votre email
Confirmez votre Email
Envoi