657b – Une journée de séminaire: Quelques outils de pensée du point de vue sociologique
et leur mise en œuvre possible

Une journée de séminaire pour souffler les trente bougies d’Améthyste !

Développer des utopies réalistes dans notre environnement
Faire face à l’accélération des processus qui s’y déroulent

2 thèmes durant la journée

Perspectives sociologiques


2 thèmes pour une journée réflexive, active et conviviale

En matinée :

Des utopies réalistes, est-ce possible
en travail social et plus largement ?

Une utopie, c’est un « non-lieu » où l’on pourrait se sentir bien, dans un ailleurs qui pourrait exister, comme un “dehors” qui permettrait de recomposer avec la réalité. Un lieu aussi où l’on peut être davantage en cohérence avec les valeurs personnelles et professionnelles qui s’y trouvent ancrées.
Penser l’utopie, c’est ouvrir notre pratique à la possibilité de changements, même infimes : participation, citoyenneté, action communautaire, nouvelles monnaies, questions écologiques, etc.

 

Temps de midi : buffet dînatoire ou… entrecoupé de quelques surprises.

 

L’après-midi

Faire face à l’accélération social
en réinventant un « slow work »

Tout se passe comme si le temps se rétrécissait : personnes accompagnées, collègues, étages hiérarchiques se pressent et nous pressent d’agir, souvent dans l’urgence. Cette accélération sociale vient à la rencontre, (à l’encontre ?) de l’“essence” du social : créer des liens pour permettre l’accès à une certaine autonomie.
Quels moyens avons-nous à disposition pour réinventer un “slow-travail” dans le domaine de l’action sociale ou plus largement dans notre contexte d’aujourd’hui.

 




Inscription

Si vous rencontrez un problème avec le formulaire d'inscription, écrivez un e-mail à Améthyste en mentionnant le numéro du cours auquel vous souhaitez participer.


Inscription cours
Saisissez votre email
Confirmez votre Email
Envoi