695 – Le sexe, le genre et l’amour à l’époque de la « biopolitique »

Le sexe, le genre et l’amour à l’époque de la « biopolitique »

De la différence sexuelle et du genre




Avec les confinements, nous sommes entrés de plain pieds dans l’ère de la « biopolitique » : le corps est devenu l’objet central de la gestion de nos sociétés de masse, avec la science et la médecine comme boussoles. Michel Foucault avait su en son temps en discerner les premiers enjeux.

Ce changement profond fait apparaître de nouvelles questions pour les êtres sexués que nous sommes. Bien que le sexe ne corresponde pas nécessairement au genre, les nouvelles façons d’être “genrés” se multiplient avec les mouvements non binaires, les communautés LGBT et autres.

Pendant des siècles la différence des sexes, comme celle des générations, a été le socle de la division sociale et culturelle du travail et des modes de vie, s’appuyant sur la norme mâle comme référence quasiment universelle, et cela dans la plupart des sociétés. La théorie du genre, qui est selon E. Marty la dernière grande idéologie de l’Occident, s’est répandue mondialement dans tous les secteurs. Est-ce un grand changement ? Une révolution ? Une nouvelle façon de faire avec l`indicible du sexué ? Actuellement des enfants, de nombreux adultes se déclarent transgenre, sans genre, ou simplement de l`autre genre. Des pays envisagent de légiférer sur le changement de genre chez les enfants. Les langues essayent d’absorber et de rendre de compte de ces modifications ; on le voit par exemple avec l’engouement actuel pour l`écriture inclusive. Tout cela apparait aujourd’hui comme un droit à revendiquer le genre que l’on ressent comme étant le sien.

Comment comprendre ce phénomène qui signe le déclin d’un monde orienté par le patriarcat ? Comment travailler avec cette question du genre sans faire disparaître la différence des sexes ? Qu’en est-il de la féminité et de la masculinité aujourd’hui dans les pratiques d’accompagnement ? Autant de questions qui seront abordées avec leur complexité dans notre monde contemporain.

Nous nous efforcerons de traiter encore d’autres interrogations : que devient l’amour lorsqu’il est désarrimé du sexe et du genre ? quelles sont les nouveaux usages à partir de ces remaniements ? en quoi touchent-ils les travailleurs sociaux en lien avec des personnes jeunes et moins jeunes, plus ou moins fragilisées ? comment inventer un accompagnement adéquat auprès des personnes pour qui ces bouleversements viennent questionner leur être ? Questions auxquelles s’ajouteront celles que les participants pourront eux-mêmes se poser…




Inscription

Si vous rencontrez un problème avec le formulaire d'inscription, écrivez un e-mail à Améthyste en mentionnant le numéro du cours auquel vous souhaitez participer.


Inscription cours
Saisissez votre email
Confirmez votre Email
Envoi