Lectures

Lectures

Les lectures d’Améthyste

à venir

Améthyste recommande

J’ai rencontré Eric Walther grâce en particulier à la formation en éthique appliquée donnée à Améthyste en lien avec l’Université de Sherbrooke. J’ai lu avec beaucoup d’intérêt ses ouvrages précédents. Les deux derniers en particulier sont de véritables coffres aux trésors, trésors de réflexion, d’expériences tirées directement de sa pratique de formateur d’enseignants, de citations riches de sens, et de moyens utilisables tant par les enseignants que par les travailleurs sociaux.

Un vif encouragement de ma part aux intervenants des champs médico-sociaux de profiter de ces ouvrages pour enrichir leurs interventions grâce à la finesse et à la profondeur d’une réelle réflexion sur le plan éthique enracinée dans de nombreuses années d’exercice professionnel. La transposition se fait sans efforts.
Christianne Besson


« Esquisses pour une éthique professionnelle »

Eric Wallther

Formateur d’enseignants. Esquisses pour une éthique professionnelle.

Les textes proposés ont été écrits par un formateur intéressé par les questions d’éthique. Récits d’expériences et lectures sont en constant dialogue dans ces deux volumes. Le mot « esquisses » retenu pour le titre suggère que le travail dans ce domaine n’est pas et ne sera jamais achevé, que des questions demeurent encore dans l’attente d’une réponse. Au fil des pages pourtant, une direction est proposée, des pistes sont suggérées, une éthique professionnelle se dessine peu à peu.

Volume 1 : Au cœur de la promesse
En éthique, un sujet est appelé à naître. Personne ne peut forcer, obliger. La contrainte c’est la loi et s’il y a désobéissance, il y a sanction. En éthique, il n’y a pas de sanction. Il y a le désir de transmettre, par ce que l’on sait et ce que l’on est, le goût d’apprendre, le goût de partir à la conquête d’une plus grande liberté et le goût de vivre !

Volume 2 : A l’école des valeurs
Tout part d’une question posée à de futurs enseignants : « En tenant compte de mon histoire de vie et de mon regard actuel sur le monde, quelles sont les sept valeurs prioritaires que je souhaite promouvoir par mon engagement professionnel ? ». Commence alors une exploration fertile au pays de valeurs. Mais comment terminer ce parcours sans rappeler toute la valeur des petits gestes du quotidien scolaire. Les dernières pages définissent alors l’éthique comme un art de l’attention.

Le lecteur, qu’il soit dans l’enseignement ou non, est constamment invité à prolonger la réflexion pour mettre à son tour des mots sur ce qui oriente (ou pourrait réorienter) son engagement professionnel. Et ses choix de vie ?

Dans la même série, publié précédemment : Formateur d’enseignants…

Le pays d’où je viens (2012) montre un formateur au travail dans différentes classes. Plusieurs situations de la vie scolaire sont évoquées et présentent une manière sensible d’accompagner les élèves. Les différents récits mettent ainsi un accent sur la relation pédagogique, thème qui lui tient particulièrement à cœur. Il souligne aussi dans ces pages ce que l’expérience professionnelle d’un formateur peut apporter de spécifique dans un lieu de formation d’enseignants.

Vies en dialogue (2 volumes, 2013) parle des premiers pas de l’auteur comme formateur à l’Ecole normale de Lausanne. Deux volumes pour évoquer les questions qui surgissent quand il observe un étudiant, qu’il crée un nouveau cours ou qu’il réfléchit à sa propre pratique. Les étudiants sont ici au centre de ses préoccupations. Ces différents récits illustrent différentes facettes du travail d’un formateur, en rappellent toute la complexité. Même si le contexte a changé, les situations concrètes vécues et les réflexions de l’auteur devraient rejoindre les préoccupations des praticiens formateurs actuels.

Défis au quotidien (2017), troisième étape d’écriture, parle de la formation d’enseignants expérimentés (EVM) puis du passage des anciennes institutions de formation des enseignants à la Haute école pédagogique (HEP). Une rude traversée !
Cet ouvrage permet au lecteur de comprendre ce qui est en jeu dans toutes les Hautes écoles : former des professionnels et faire de la recherche. Nous sommes avec ces pages dans l’actualité d’un lieu qui se construit difficilement.

« Comme les éclairs d’un flash, ces récits projettent une vive lumière sur la réalité de l’école et de ses enseignants mieux que ne sauraient le faire de longues analyses sociologiques. » (J.-P. Rey, préface de Défis au quotidien)

Tous ces ouvrages peuvent être commandés aux Editions Ouverture, en Budron H, 1052 Le Mont-sur-Lausanne ou dans votre librairie préférée…

« Journal d’un réfugié de campagne »

Jean Bédard, Essai québécois  2017

Que se passe-t-il quand un philosophe-romancier se réfugie à la campagne pour échapper à la folie des hommes, dont les guerres et le réchauffement climatique sont les symptômes ? Il devient fermier pour faire prendre l’air à ses idées et les enraciner. De cette « rencontre entre une pensée humaine et une pensée végétale » naît un art de vivre qui est aussi une exploration de l’univers. On suit pas à pas une intelligence intrépide qui emprunte tous les chemins pour essayer de comprendre quel est notre rôle dans cette histoire de la vie d’abord écrite par la lumière, les plantes, les animaux.

À l’explication scientifique (biologique et physique) s’ajoutent des rêveries poétiques, souvent empreintes d’humour, qui traduisent la beauté et l’adhésion au mystère du monde. Les références aux œuvres littéraires, artistiques et philosophiques de même que les réflexions du moraliste surgissent toujours de l’expérience concrète du fermier, réalisant ainsi l’idéal de Thoreau, à savoir que « tout homme devrait entretenir deux fermes à la fois, celle sur cette Terre et celle qui se trouve dans son esprit ».

« La psychothérapie des adultes qui ont subi la maltraitance »

Jérôme Guay, Ph.D.

Un grand nombre de clients, qui consultent en psychothérapie, ont souffert de maltraitance ou de négligence dans leur enfance. Ils viennent se faire traiter pour des troubles dépressifs ou anxieux, ou encore pour des troubles de personnalité. Leurs symptômes sont souvent incompris et mal interprétés c’est pourquoi on parle d’épidémie cachée parce que la source des troubles, dont ils sont affectés, n’a pas été identifiée. Ce n’est que tout récemment qu’un syndrome a été défini sous le terme de stress post- traumatique complexe.
Même si la plupart des psychothérapeutes ont eu à traiter des personnes avec un passé de maltraitance ou de négligence, les connaissances accumulées au cours des deux dernières décennies n’ont jamais été intégrées et formalisées ; elles sont demeurées anecdotiques et dispersées. Ce livre, en format numérique, veut répondre à cette lacune en présentant l’approche thérapeutique spécifique qui a été récemment définie, en y intégrant d’autres approches qui ont été expérimentées par l’auteur.

LIVRE NUMÉRIQUE
Le livre peut être obtenu en cliquant sur le lien :
http://www.ccpeweb.ca/adulte-subi

À lire…

…parmi les dernières parutions des intervenants d’Améthyste :

 

Marianne GRASSELLI MEIER (Courrier du Livre, 2016) :
Rituels de femmes pour s’épanouir au rythme des saisons

 

Michel LEMAY (éditions érès, Toulouse, 2014 à 2016)
Forces et souffrances psychiques de l’enfant

  • Tome 1 : Le développement infantile
  • Tome 2 : Les aléas du développement infantile
  • Tome 3 : Approches thérapeutiques : espoirs et inquiétudes

 

Jocelyne HUGUET MANOUKIAN et Monique PERRIER-GENAS (éditions érès, Toulouse, 2016) :
Une pratique de soins précoces pour les enfants en situation de handicap

 

Laurent JOUVET (La « Griffe de Vinaya », Sèvres, 2016) :
Maître Eckhart, un témoin toujours actuel – Huit méditations pour mieux vivre son quotidien – Pour un temps en solitude – La quête du silence.